Petri Ylönen

Petri Ylönen Le roc scandinave

Gardien de but d’origine finlandaise, Petri Ylönen a réalisé une grande partie de sa carrière en Ligue Magnus. Le championnat de France profite alors de son grand talent pendant de nombreuses années.

Petri Ylönen aura marqué de son empreinte la Ligue Magnus. Membre de l’armada Rouennaise au cours des années 90, le portier scandinave a accumulé les trophées. Quintuple champion de France en 1990 et de 1992 à 1995 avec les Dragons, il s’est imposé comme un élément indispensable pendant ses 7 saisons jouées en Normandie. Il est récompensé de multiples trophées Jean Ferrand, remis au meilleur gardien du championnat de France. Vraie révélation avec les Diables Rouges de Briançon, il l’obtient lors de ses deux saisons dans les Hautes Alpes, en 1988 et 1989, mais aussi de 1992 à 1994. Une véritable razzia. Mais ce n’est pas uniquement sur le territoire national que Petri Ylönen et ses coéquipiers éblouissent par leur qualité de jeu. Les Dragons se distinguent aussi sur la scène continentale, avec deux finales en Coupe d’Europe, pour autant d’échecs frustrants. Le natif d’Helsinki parvient à remporter, malgré tout, la Ligue Atlantique avec les Normands en 1995.

Ses performances de haute volée l’ont amené à être convoqué en équipe de France, avec qui le portier a participé à toutes les compétitions internationales de 1991 à 1996. Au total, le dernier rempart d’origine finlandaise participe à 6 Mondiaux et aux deux Jeux olympiques d’hiver de 1992 et 1994, respectivement à Albertville et à Lillehammer, en Norvège. Il compte 150 sélections avec les Bleus et a largement apporté sa contribution au retour de l’équipe de France parmi le groupe Elite du championnat du monde. Après ses saisons Rouennaises, le gardien de but décide de poursuivre sa carrière avec les Augsburgers Panther, en Allemagne. Il ne s’agit que d’une parenthèse puisque Petri Ylönen ne reste pas bien longtemps Outre-Rhin. Celui-ci revient dans l’hexagone pour le dernier challenge de sa carrière, à peine deux saisons plus tard. Il s’engage avec le Toulouse Blagnac Hockey Club, alors en Nationale 2, de 2000 à 2002. Il tire sa révérence à la fin de la saison 2001/2002. Un Ylönen en remplace un autre puisque c’est le fils, Sebastian, qui joue, à son tour, dans le championnat de France. Passé par Rouen, Amiens ou encore Bordeaux, le portier tricolore a apparemment décidé de marcher dans les patins de son père.

  1. Dernière minute
  2. Agenda
loader

SUIVEZ LA FFHG Linkedin FFHG DailyMotion FFHG Youtube FFHG Instagram FFHG Twitter FFHG Facebook FFHG

Vous acceptez de vous inscrire à notre newsletter fédéral sur nos actualités par email et vous acceptez nos CGU.

NOS PARTENAIRES

SYNERGLACEFANSEATICE RADIO
Radio ICE

BOUTIQUE SLM

Accédez à la boutique officielle de la SLM et de ses clubs !