Philippe Bozon

Philippe Bozon L'atlantiste précurseur

Premier joueur français à traverser l’Atlantique pour participer au championnat Nord-Américain, Philippe Bozon est considéré comme l’un des tous meilleurs hockeyeurs tricolores.

Champion de France poussin, benjamin et minime respectivement en 1976, 1978 et 1980. La carrière de Philippe Bozon ne tarde pas à connaître ses premiers succès. Il est intégré à seulement 16 ans dans le groupe professionnel des Boucs de Megève. La saison suivante, il s’impose au sein de l’élite du hockey sur glace hexagonal avec 38 buts en 36 matches. Le natif de Chamonix reçoit le trophée Jean-Pierre Graff, remis au meilleur espoir de la saison. Il participe ainsi grandement à l’unique titre national de Megève. A 18 ans, Philippe Bozon devient également le plus jeune joueur à intégrer l’équipe de France sénior en février 1984.

Fort de ces succès, le jeune français rejoint la Ligue de hockey junior majeur du Québec avec les Castors de Saint-Jean. Dès sa première saison, il inscrit 32 buts et offre 50 assistances, pour 82 points.

Un an plus tard, Philippe Bozon décide de revenir en France, au Mont-Blanc Hockey Club, fusion de Saint-Gervais et de son ancien club, Megève. Il continue sur sa lancée et termine cette année-là troisième meilleur buteur du championnat. Il remporte son deuxième titre de champion de France. La saison suivante ne se passe pas du tout comme prévu. Malgré les excellentes prestations de l’ailier gauche français, Mont-Blanc se sauve de justesse dans l’élite, avant que le club ne soit dissout. Philippe Bozon rebondit à Grenoble et marque toujours plus de buts. Il termine meilleur buteur de la Ligue avec 49 unités. Le natif de Chamonix remporte à cette occasion le trophée Albert Hassler, récompense décernée au meilleur joueur français de l’année. Les Brûleurs de Loups sont battus en finale par Rouen, avant de prendre leur revanche la saison suivante en 1991. Philippe Bozon inscrit alors son troisième et dernier titre de champion de France à son palmarès.

En 1992 se déroulent les Jeux olympiques d’Albertville. La France parvient à se hisser jusqu’aux quarts de finale. Philippe Bozon signe des performances individuelles remarquables et remarquées. Il signe alors à Saint-Louis et découvre la Ligue nationale de hockey (NHL). Il entre alors dans l’Histoire comme étant le premier joueur tricolore à jouer dans le meilleur championnat de hockey au monde. Il participe lors de ses trois saisons à 163 matches, inscrivant 18 buts et 25 assistances.

Après une fin de saison passée à Grenoble, Philippe Bozon s’engage avec le HC La-Chaux-de-Fonds et participe activement à la montée de son club dans l’élite du hockey suisse. Une nouvelle saison avec Lausanne et puis s’en va. Il part Outre-Rhin et s’engage avec le club de Mannheim. Il remporte trois titres de champion d’Allemagne consécutifs de 1997 à 1999. Il retourne alors en Suisse jusqu’à sa retraite sportive en 2006. En l’honneur de sa carrière mémorable, Philippe Bozon est intronisé au Temple de la renommée de l’IIHF et du hockey français en 2008. Jamais rassasié, l’ancien Grenoblois reste toujours dans le milieu du hockey sur glace. Il est devenu entraîneur et consultant TV.

  1. Dernière minute
  2. Agenda
loader

SUIVEZ LA FFHG Linkedin FFHG DailyMotion FFHG Youtube FFHG Instagram FFHG Twitter FFHG Facebook FFHG

Vous acceptez de vous inscrire à notre newsletter fédéral sur nos actualités par email et vous acceptez nos CGU.

NOS PARTENAIRES

SYNERGLACEFANSEATICE RADIO
Radio ICE

BOUTIQUE SLM

Accédez à la boutique officielle de la SLM et de ses clubs !