Fabrice Lhenry

Fabrice Lhenry Le gardien persévérant

Pendant une grande partie de sa carrière internationale, qui fut exceptionnellement longue, Fabrice Lhenry aura vécu en alternance dans l’ombre et la lumière. Malgré son talent incontestable, le numéro 42 tricolore s’est souvent contenté, avec un professionnalisme et un flegme exemplaires, de servir de doublure de luxe à des portiers tels que Petri Ylönen, Michel Vallière, François Gravel et, surtout, Cristobal Huet.

Il est quand même paradoxal que Fabrice Lhenry se soit contenté de jouer souvent les seconds rôles sur la scène internationale, alors qu’il a réussi l’exploit d’être élu meilleur gardien de but du championnat de France à cinq reprises. Son époque faste débute en 1996 avec un premier sacre à Chamonix, avant de se poursuivre avec quatre autres trophées de meilleur portier lorsqu’il joue à Mulhouse (2002, 2003, 2004, 2005). Il égale ainsi le record établi jusque-là par Petri Ylönen, ce qui constitue une sacrée performance.

Après avoir participé à trois Jeux olympiques (Albertville 92, Lillehammer 94 et Nagano 98) sans jamais pouvoir disputer un seul match, il faudra qu’il patiente jusqu’à ses quatrièmes et derniers J.O., en 2002 à Salt Lake City, pour pouvoir monter enfin sur la glace.

Mais Fabrice Lhenry, faisant continuellement preuve d’une grande modestie, a toujours pratiqué son sport favori avec beaucoup de lucidité.

Sa patience a fini par payer. Dirigé à Brest par le coach canadien André Coté, il remporte pour la première fois de sa carrière le titre de champion de France, juste avant que les « Albatros » ne se sabordent. Se retrouvant sans club, Fabrice Lhenry décide alors de passer la frontière allemande pour aller jouer pendant deux saisons à Francfort. Au mois de septembre 2001, Fabrice Lhenry signe un bail de quatre saisons avec le club de Mulhouse. Ce fut l’occasion pour le gardien tricolore de connaître l’apogée de sa carrière. C’est en effet avec l’équipe du Haut-Rhin qu’il est sacré meilleur gardien de but du championnat de France à quatre reprises. Pour couronner le tout, lors de sa dernière saison avec les « Scorpions », Fabrice Lhenry remporte pour la deuxième fois de sa carrière la Coupe Magnus tant convoitée.

C’est à l’issue de cette période faste que Fabrice décide de quitter à nouveau la France. Son exil au Danemark s’avère positif, puisqu’il reste quatre ans dans le club d’Esbjerg sous la direction de son ancien coach de Mulhouse, puis sous celle de l’entraîneur danois Peter Gommesen. Entre-temps, Fabrice Lhenry continue à être l’un des gardiens de but incontournables de l’équipe de France dans laquelle il essaye d’apporter sa contribution selon les indisponibilités de Cristobal Huet. A l’image des Championnats du monde de 2009 organisés en Suisse où sa présence fut déterminante.

On connait la suite. Fabrice Lhenry signe la même année un nouveau contrat avec le club de Rouen. Malgré des débuts chaotiques à cause d’une blessure, le gardien tricolore remporte à nouveau la Coupe Magnus à trois reprises avec les Dragons Normands. Sa brillante carrière se prolonge également avec l’équipe de France puisqu’il put fêter, chose exceptionnelle, ses vingt ans de présence sous le maillot tricolore lors d’un match international organisé à Lyon en 2011.  

  1. Dernière minute
  2. Agenda
loader

SUIVEZ LA FFHG Linkedin FFHG DailyMotion FFHG Youtube FFHG Instagram FFHG Twitter FFHG Facebook FFHG

Vous acceptez de vous inscrire à notre newsletter fédéral sur nos actualités par email et vous acceptez nos CGU.

NOS PARTENAIRES

SYNERGLACEFANSEATICE RADIO
Radio ICE

BOUTIQUE SLM

Accédez à la boutique officielle de la SLM et de ses clubs !